Interview de Silvano Sansoni, vice-président Enterprise & Commercial, IBM France

Partagez

 

Q1. Silvano Sansoni, en quoi les PME sont-elles une priorité pour IBM ?

IBM est le partenaire privilégié des entreprises qui misent sur l’innovation pour se différencier. C’est le cas d’une très grande majorité des PME. Il s’agit pour nous d’un marché en croissance et avec un fort potentiel de développement. Les PME innovantes dans tout secteur économique cherchent à se développer à l’international pour mettre en avant leur savoir-faire. Leur défi est d’arriver à s’adapter aux différents marchés qu’elles rencontrent en étant suffisamment réactives et audacieuses.

Notre principal engagement auprès d’elles est de les accompagner dans cet effort. Nous avons des offres adaptées et nous disposons du support d’un large réseau de plusieurs milliers de partenaires. Ils nous permettent d’encapsuler des technologies dans des offres de services métiers rapides à déployer. Ces services sont centrés sur des problématiques fonctionnelles comme l’expérience client, la génération de lead, ou la fidélisation. Ce que nous garantissons, c’est un « time to market » quasiment immédiat.

Nous leur proposons également des environnements de travail innovants. Notre Design Studio permet de facilement monter avec eux des équipes de travail adaptées à leurs besoins. Ils peuvent bénéficier de nos compétences spécialisées sur un large spectre technologique. Pour les plus jeunes d’entre-elles, nous avons également crée un accélérateur de start-up, la Scale Zone. Nous les encourageons à intégrer des plateformes d’industrialisation au cœur de leur stratégie de développement.

Q2. Selon vous, la transformation digitale des PME/PMI est-elle un facteur clé de succès, en particulier à l’international ? Si oui, pourquoi ?

La transformation digitale est indispensable pour les PME/PMI. Quand elles se développent à l’international, elles doivent marketer leur innovation en fonction des différents types de consommateurs qu’elles rencontrent. Chez IBM, nous sommes convaincus que chaque entreprise est apprenante. Elles doivent apprendre rapidement et en continue. Que ce soit en termes de technologie, de design, ou de services, la numérisation de leurs processus leur permet de mieux connaître leurs marchés.

Face à des enjeux technologiques parfois ambitieux, comme l’intelligence artificielle, les dirigeants de PME ne trouvent pas toujours l’expertise nécessaire dans leur environnement proche. Nous nous assurons qu’ils s’approprient ces sujets dans leurs processus métiers. Certains projets d’intelligence artificielle peuvent s’industrialiser rapidement et offrent une grande capacité d’automatisation.

Q3. Qu’attendez-vous des Rencontres d’Affaires Francophones qui se tiendront le 8 novembre prochain à la Maison de la Mutualité ? Quel(s) message(s) souhaiteriez-vous faire passer aux dirigeants d’entreprise et décideurs économiques qui seront présents ?

IBM est une entreprise internationale. Elle est présente dans plus de 170 pays, et plus de 124 langues y sont parlées. Notre entreprise a un attachement particulier à la francophonie, ne serait-ce que par la longue histoire qui nous lie avec la France. Nous y sommes implantés depuis 100 ans. Notre entreprise a grandi dans l’adhésion aux principes de la francophonie, sa culture, ainsi que les valeurs qui y sont portées.

Les technologies phares de demain, comme l’internet des objets, la blockchain ou l’intelligence artificielle sur le cloud, permettent de créer davantage de liens au sein de communautés dispersées géographiquement. De nombreux territoires francophones en Afrique sont par exemple des marchés en croissance et des pépinières de talents. Il y a déjà de très belles réalisations de nos partenaires. C’est le cas de l’emlyon pour qui la notion de communauté apprenante sert à former des entrepreneurs innovants et pleinement dans le monde de l’intelligence augmentée.

Nous sommes fiers d’accompagner les PME à l’international car c’est l’innovation française qu’elles exportent. Quand vous assistez à un événement comme le CES aux Etats-Unis, avec une importante délégation française, vous mesurez à quel point cet effet d’écosystème est important. Nous sommes convaincus que de nouveaux modèles économiques sont possibles au travers de plateformes de marchés ou d’écosystèmes. Elles impliquent une collaboration d’un nouveau genre entre les grandes entreprises, les PME/PMIs et les startups.

Nous contribuons à la diffusion de l’innovation française et nous souhaitons poursuivre cet engagement. Nous avons le savoir-faire technologique ainsi que des capacités internationales reconnues. Nous accompagnons nos clients tout au long de leur développement, c’est notre ADN. La nouvelle révolution des intelligences que nous vivons impose l’agilité à tous ses acteurs, au premier rang desquels les PME/PMIs.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui aux Rencontres d’Affaires Francophones